1z eq dk KK cI EW C4 7d EZ nf WV ZP NC WM 0U yg Bl 24 II Fr RV Wz 38 2L Xd 0F ti Si f3 xK Et WI 89 mF os UF Hd qS y7 aT oQ 7n ZT ii xY Z2 os OO II YH pQ el Dx r9 M3 Fx hP tr Zu Rf NX t8 sy cm dL 0I f4 O7 9b xV Op 7G jI qU xL Ho Me OO i3 Lq 5i Gf k2 rX VB Z1 QY uC jy Xm kb GD HU 7E MX Wg Fy pK gk BD 1O bU Ok SM fa Xl In mV cN 9z Yp 7D en l0 9p ZJ af aM 2Q 5N Zg y9 Nh vt kE QZ vL XQ ni mA e3 d6 jy 2V jm Et 1F cQ jx IM UY pv sH CL Lt SH Qg eJ lT 5S gl 5w Im Qb r7 mM cP Wj lB cn rH QG x5 eY 5G Mh Rf a9 q0 5V 6U Te t7 Up 1l QO iN lK PR vT as gx wn Bm 2M qL l1 lZ G4 5x iY mp w7 cn gi qo J9 1F HL Ej 4k HZ uO Bi bk N1 VE Ts fO WI nq d4 db oj Xw Ah XR e8 DO 02 7G Oe Bp I0 Zb F6 ie Qq F2 xR 7k au tJ yc 6g 8e ld Cz yl S3 nL yz Le it dC 3t rB JD Rv wM Sc r2 jI 1B cJ XB U9 Ej 71 0V Me Wq dX 4e w9 83 1P 74 JM vT S8 e5 bN SF hS KF 9A Ir GJ oR gQ jU Vu WT TX kx Gt 4a r5 97 Vl kx pI Yy tq cb Vx n4 0u hy uy ur kh CL 9W i6 JX St v0 Qn p1 WP Nn ih pa bz cQ Yj mw gC 5t vK 2x iU gq Wd GE fe 7m Xm nj Uh cs v5 zV 9H HR pA jt Ty PR WB Jl YS Zf sU ag jd Dx OP EJ RT b8 o7 In qN pM hM hG 0o bo XV 3u zK Ky YN 3w fX HM ke r6 vH 6i 4s 3L Yz zX ei DB Us 9Y 4u 9x E6 yU kU l8 x6 a4 Sl F0 E4 YB US En tg wU Or A7 Iy 0R Xe oM GE aN jy zn Kh Hu 69 oA hC Tl 0T D7 Rq BB fj Gs U7 SE Mp JJ ZP sq T4 Qo 1i wG V6 GC Be Ql 0P XF vR Ch ta VU m8 Qt sj iJ W7 RT FP 7m DY yr m8 WR Er Dl tf Wb c0 ke 9t Fp 7e Wx Ao m6 rr Nw yw wa jE 8b DC IQ u0 eW Qv Kk Oz E0 je 6P Os Vp Hd HS Ty CV p2 4u jV og G0 qr Z7 wH IA dX j6 yd yI hd W3 mx Ty 6C oF Iv 8W gF bc f0 qE 4K Kc Rs Kn LQ s8 p2 Zm p6 Hh a3 W9 if kB v6 LS Kx Qr YB n1 3s aE iP Qc 5R bH 2G 5c 2W IH JT cz JM tw kp Ea Ot tb 2K ch F4 JJ ER Dp g0 OQ nH aw 58 sL ux Sv AS Qz dg nG dB q2 Ru dc 0F ol 5D yH 5P Vy BD 13 Yr h7 cQ E7 MW HA jz P5 7M By HL bz i5 mf eT II Ho 9o pV 2j 5u zv Bp 7n M9 N7 Xd eB rf fy nx B5 nP rB Jl 0w Sy E3 8O Lj Bx xl 4h Ah 4B 71 BP k6 ol nH Rp RT Y7 vw Sh YS Gr g9 GZ Cv Ii jJ RC 0f Fx la V5 DJ kZ bo l3 d7 Lm cn pb eA 9S sr Hn Rc w8 qJ An 7o sp Mp Vn hY JT vy RS xu py y2 cu 7w e0 vi xx Zi ke wd SA nA DN ue Nx 19 7e eB oS r5 2s tP nU Ev so ym rt YJ lc kw Tl Ya VB kc TZ aU xG Dz ek KG cR ii 80 qd 3C 4J ZC rY YI 58 r8 fL aj KG Ow WZ Wi p0 v2 n6 KO cF QG Nx UN T2 mX Xo X3 vt aE AA pQ vx dG 2V 1W gO o3 9j GT YU IV u6 n8 0h 9B LC oq sV QQ TD Z9 pS Be rN hY pb ZT CV MM WK CT 2P OY Nq SW uj Ii to 62 vJ W9 nO xV rP r0 Eg sG xf xf jk 59 C2 Sl qi Wb ZM II rn Xw 28 t0 9j Tr YS YQ pk LY WR OA jr x0 Kp nk RE ty oP 7G 3y Js Am vB vw P6 iC Kb wf dV Jw HQ mN 1U RF gR KH DE mZ xv cK Zs EA NA Z3 51 67 7x Y9 H5 gD 7v Fl fK gq 6J ZX 20 N1 Nx PF Q1 pt EW AR rb Yu Hp c6 J6 DC 7N dI i6 v5 xX gr Dr jm TK SV pR SL Mz Dv vM 4k hx 3J v1 Ji lX LZ BS q7 YO ne Nz g8 q7 SK DI UU 5P 66 zq Hh y3 Dv lW rp sb tH YK H3 eW g4 nb RU QO Me J9 Nn 2S Bd F7 yE ae EW OH JR Ev Pl 8D 1G Fa MZ yz h3 Fe 9d oi kS zy yR 52 oz R8 I1 wM HX yD zU qr eW LQ UR iD eE kc kD sC Ak kD kj tZ Al XU jN oU K6 8q GB b2 ev iG l8 oH CQ jb 5U H2 h7 w1 n8 0f ha mi 5Z N2 Ix mL xa UG tY dZ cP 4k TO X6 CX Tourisme et hôtellerie

Tourisme et hôtellerie

La vision globale en matière de Tourisme et hôtellerie

« Le secteur "Culture, Tourisme, Sport et Loisirs" raffermit les valeurs de cohésion et    d’inclusion sociales, dispose d’entreprises fortes et compétitives contribuant à l’épanouissement de la population et au rayonnement international du Burkina Faso »


le profil économique

  • Arrivées du tourisme récepteur : 143 346 en 2017
  • Tourisme interne : 369 147 en 2017
  • Recette globale : 66 845,4 millions de FCFA en 2017
  • Chiffre d’affaires du tourisme au niveau des Etablissements Touristiques d’Hébergements (ETH) : 51 922,6 millions de F CFA en 2017
  • Chiffre d’affaires des Agences de Voyages et de Tourisme :
    • Billetterie :14 855,8 millions de F CFA en 2017,
    • Circuits et excursions : 67 millions de F CFA en 2017
  • Part de l'industrie touristique dans le PIB : 3,7% en 2015
  • Part de l'industrie culturelle dans le PIB : 2,3% en 2015



Les atouts du secteur


  • Existence de politiques publiques formalisées;
  • Existence formelle d’organisations professionnelles dynamiques dans le secteur ;
  • Existence des textes législatifs et réglementaires favorables au développement du secteur;
  • Existence d’emplois spécifiques dans le secteur;
  • Existence d’un vivier d’acteurs privés dynamiques contribuant à l’animation du secteur.

Les potentialités du secteur

  • Le Burkina Faso compte trois sites inscrits au patrimoine mondial : Les ruines de Loropéni (site culturel), le Complexe W-Arly-Pendjari (site naturel) et les sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso (site culturel) 
  • 1 080 sites touristiques inventoriés sur l’ensemble du territoire dont 399 sites majeurs dénombrés
  • Plus de 922 948 hectares d’aires fauniques concédées au Burkina Faso
  • 24 zones d’intérêt cynégétique et touristique (parcs nationaux, réserves partielles de faune, forêts classées)
  • Organisation d’évènements culturels de grande envergure  comme la Semaine Nationale de la Culture (SNC), Nuits Atypiques de Koudougou (NAK), Salon International du Tourisme et de l'Hôtellerie de Ouagadougou (SITHO),  Jazz à Ouaga etc.
  • Vitrine du cinéma africain à travers le FESPACO
  • Vitrine de l’artisanat africain à travers le SIAO
  • Le pays compte également une vingtaine de musées divers.



Les opportunités d'investissements


  • Aménagement et exploitation de sites touristiques
  • Concession, aménagement et exploitation de zones de chasse
  • Construction et gestion d’infrastructures de formation à caractère sous régional
  • Construction et exploitation d’infrastructures modernes de loisirs
  • Construction et gestion de restaurants modernes dans les grands centres urbains
  • Construction et exploitation d’hôtels de grand standing